Les principales précautions à prendre pour les nouveau-nés

Publié le : 05 décembre 202317 mins de lecture

Rentrer chez soi avec son bébé dans les bras est le moment le plus attendu par les parents. En revanche, c’est aussi un moment d’appréhension pour tous les parents, primo-accédants ou non, lorsqu’il s’agit de s’occuper de leur nouveau-né. Et il ne saurait en être autrement : c’est à la sortie de la maternité que les principaux doutes surgissent quant à la manière de s’occuper de cet être encore très fragile et sensible. Pourtant, ce n’est pas grave. C’est pourquoi nous allons vous aider à démystifier les principales questions qui méritent une attention particulière dans les premiers jours de la vie.

Comment s’occuper d’un bébé dans les premiers jours de sa vie ?

Les 28 premiers jours de vie – lorsque le bébé est encore considéré comme un nouveau-né – sont les plus sensibles. Cette fragilité rend les mamans et les papas encore plus soucieux de la santé de leurs petits. C’est pourquoi la première étape pour apprendre à s’occuper de son bébé dans les premiers jours de sa vie est de connaître le bon moment pour chaque étape des soins. Tout d’abord, il est important de transmettre de l’affection à l’enfant. Faire en sorte qu’il se sente bien et protégé est l’une des choses les plus importantes et cela doit se faire dès les premiers jours de vie. N’hésitez pas à le prendre sur vos genoux et à lui témoigner de l’affection dans chacun de vos gestes. Parlez, chantez et jouez avec votre bébé. Le contact physique et les gestes affectueux renforcent les liens dès les premiers instants. Et pour les nouveaux parents, il est important de souligner : n’ayez pas peur de faire des erreurs ou de demander de l’aide si nécessaire.

Soins aux nouveau-nés

En matière de soins aux nouveau-nés, on n’est jamais trop prudent. Et il y a quelques lignes directrices à suivre pour offrir plus de santé et de qualité de vie au bébé. Vous tenez certainement à ce qu’il y ait le meilleur pour votre petit. Et c’est cet état d’esprit, combiné aux outils disponibles pour veiller à la santé de votre bébé, qui garantira un développement plus sain.

Les examens du nouveau-né

Les premiers examens du nouveau-né sont en fait des tests d’identification précoce de certaines maladies. Ils doivent être effectués dans les premiers jours de la vie du bébé et varient en fonction du type de test.

Soyez vigilants. Il est essentiel que votre bébé subisse les tests suivants dans les premiers jours de sa vie :

  • Le test du petit œil – Appelé aussi test du réflexe rouge, il permet d’identifier les signes de maladies telles que le glaucome de naissance, les tumeurs intraoculaires et la cataracte du nourrisson. Il est effectué à la maternité avant la sortie de l’hôpital.
  • Test du petit cœur – L’oxymétrie de pouls est un test rapide qui vise à indiquer si le bébé souffre d’une maladie cardiaque grave. Il doit être effectué entre 24 et 48 heures de vie du nouveau-né.
  • Test de l’oreille – Le dépistage auditif est un test qui permet d’évaluer si le bébé souffre d’une perte de la fonction auditive. Il doit être effectué lorsque le bébé est encore à la maternité, c’est-à-dire peu après la naissance. S’il n’a pas été effectué, il peut l’être vers l’âge de 6 mois.
  • Test de la langue – Le plus récent des tests obligatoires vise à détecter les modifications d’une membrane appelée frenulum, située sur la langue. Ces modifications peuvent être à l’origine du fameux « tongue tie », entre autres problèmes de succion et de mastication. Le test doit être effectué le plus tôt possible, à la maternité ou, de préférence, au cours du premier mois de vie. Le test est rapide, ne présente pas de contre-indications et est essentiel pour la qualité de vie du bébé. Effectué précocement, il permet une intervention et un traitement précoces, le cas échéant.
  • Le test de piqûre au talon – Outre l’identification du groupe sanguin de l’enfant, le test de piqûre au talon peut contribuer au diagnostic précoce de nombreuses maladies. La phénylcétonurie, les hémoglobinopathies et la mucoviscidose en font partie. S’il est effectué entre le 3e et le 5e jour de vie du bébé, il est le plus efficace.

Vaccination

La mise à jour des vaccinations est l’un des principaux moyens de prendre soin de votre nouveau-né. Grâce aux vaccinations, le corps produit des anticorps contre diverses maladies qui peuvent nuire à la santé du bébé. Les premières doses administrées devraient l’être contre l’hépatite B et la tuberculose. Dans le carnet de santé de l’enfant, vous pouvez consulter le calendrier national des vaccinations du ministère de la santé et vous tenir au courant des autres vaccins à administrer.

L’allaitement maternel

En plus d’être une preuve d’amour, l’allaitement est aussi un acte de soin pour le nouveau-né. En effet, le lait maternel est un aliment complet qui fournit des anticorps essentiels pour prévenir les maladies du bébé. Cette richesse en nutriments signifie que le lait maternel est le seul aliment dont un bébé a besoin jusqu’à l’âge de six mois. Après cette période, d’autres aliments peuvent être introduits progressivement. Toutefois, l’idéal est que les bébés continuent à être allaités jusqu’à l’âge de 2 ans. La santé de la mère en bénéficie également car, en plus d’aider l’utérus à se rétablir dans la période post-partum, l’allaitement réduit le risque d’anémie, de diabète, de cancer du sein et de l’ovaire. Outre les avantages pour la santé, l’allaitement est un moment de contact intime entre la mère et l’enfant. C’est pourquoi il est préférable de commencer l’allaitement dès la naissance de l’enfant, en tenant compte de l’état de santé de chacun. Au cours des premiers mois, le bébé n’a généralement pas d’heure fixe pour téter : il offre le sein à chaque fois qu’il le souhaite. Au fil du temps, votre bébé développera un horaire de tétée routinier.

Molécule

Le môle – ou fontanelle – est la zone la plus molle de la tête d’un nouveau-né. Elle se situe au sommet et à l’arrière de la tête, dans la zone où les os du crâne se rejoignent. La fonction de la fontanelle est de permettre à la tête du bébé de s’adapter au canal de naissance et au cerveau de se développer. C’est pourquoi il est important de surveiller sa fermeture lors des premiers rendez-vous de l’enfant. Une fermeture précoce entraînerait des modifications de la forme de la tête et de la croissance du cerveau. La fermeture se produit normalement entre 9 et 18 mois.

Le bain

Le bain est l’une des tâches qui demande le plus d’attention. En effet, le contact du bébé avec de l’eau à une température inadaptée, des courants d’air ou d’autres éléments inappropriés peut mettre en péril sa santé. Avant de commencer le bain, il est important de vérifier que les portes et les fenêtres sont fermées pour éviter les courants d’air. L’eau doit être tiède, entre 35˚C et 36˚C. Vérifiez la température avant de mettre le bébé dans l’eau. Gardez tout le nécessaire à portée de main – savon pour bébé, serviette, coton, couche et vêtements – et séchez rapidement le bébé une fois que vous avez terminé. N’oubliez pas de sécher les plis et le nombril de l’enfant. Le bain peut être quotidien, à l’heure qui convient à la famille. Idéalement, il ne devrait pas durer plus de 10 minutes afin que l’eau ne devienne pas froide et que le bébé ne se fatigue pas. Les bébés ont tendance à se détendre dans le bain et à bien dormir après. C’est pourquoi certains parents préfèrent baigner leur bébé le soir pour l’inciter à dormir.

Changer les langes

Les couches doivent être changées fréquemment, dès qu’elles sont sales ou mouillées. L’hygiène du bébé doit se faire avec un linge humide ou du coton, doucement et simplement pour éviter toute irritation de la peau. Il n’est pas nécessaire d’utiliser du talc après avoir changé les couches. Très important : ne vous éloignez jamais de votre bébé et gardez toujours une main sur lui pour éviter les chutes.

Soins du moignon ombilical

Le moignon ombilical est un reste de peau provenant du cordon ombilical qui subsiste pendant les premières semaines de vie. L’une des façons de prendre soin d’un nouveau-né est de nettoyer correctement cette peau afin qu’elle tombe sans problème. La zone du nombril doit être désinfectée avec de l’alcool à 70 %, en exposant le moignon jusqu’à ce que la substance s’évapore. Après le nettoyage, il est important de l’envelopper dans une gaze propre et sèche. Il est déconseillé de placer quoi que ce soit d’autre sur le nombril, comme des bagues ou des pièces de monnaie. Il est important de veiller à ce que le moignon ombilical soit toujours propre et sec. S’il y a des signes d’infection, comme du pus ou des rougeurs, vous devez le faire examiner par votre pédiatre. N’oubliez pas : il est essentiel de se désinfecter les mains avant et après avoir manipulé le moignon ombilical. Une fois le moignon tombé, il faut rester vigilant jusqu’à ce qu’il soit complètement cicatrisé.

Les bains de soleil

L’exposition directe au soleil n’est pas recommandée avant l’âge de six mois, de même que l’utilisation de crème solaire. Si le bébé doit être exposé à l’extérieur, il faut utiliser des parasols, des chapeaux et des vêtements, ainsi qu’une ombre protectrice. Après cet âge, les bébés peuvent être exposés au soleil, avec prudence. La règle est la même que pour les adultes : l’exposition idéale se fait avant 10 heures et après 16 heures, lorsque le rayonnement ultraviolet est le plus faible. Une crème solaire peut être utilisée et doit être appliquée au moins 20 minutes avant l’exposition au soleil et renouvelée toutes les deux heures ou après être entré dans l’eau.

Soins pendant le sommeil

Il est extrêmement important de prendre soin de votre nouveau-né pendant qu’il dort pour qu’il puisse dormir paisiblement et en toute sécurité. Les principales recommandations sont les suivantes : éviter que le bébé ne dorme sur le ventre, veiller à ce que les couvertures ne couvrent pas sa bouche ou son nez et choisir des vêtements chauds pour l’envelopper. Les protections de lit, les oreillers et les animaux en peluche ne doivent pas être laissés dans le lit du nouveau-né. Il est également important de veiller à ce que le matelas ne laisse pas d’espace latéral dans le lit et qu’il soit ferme. En ce qui concerne la sécurité, un mot d’avertissement aux parents : ne dormez pas avec d’autres personnes dans le lit. Cela présente de nombreux risques pour votre bébé. Enfin, il convient de souligner qu’un environnement agréable pour le sommeil de votre enfant fait également toute la différence. Un endroit calme, paisible et aéré garantit un sommeil paisible et sans frayeur.

Important : ne laissez pas votre enfant seul :

  • sur la table à langer (table, commode) ;
  • sur votre lit (ou tout autre lit) ;
  • dans le bain ;
  • à la maison ou sous la garde d’un autre enfant.

Les coliques chez les nouveau-nés sont plus fréquentes qu’on ne le pense. En effet, le système gastro-intestinal et le système nerveux central, qui contrôlent notamment les contractions de l’intestin, sont encore en développement. Ces mouvements, qui ne sont pas encore coordonnés, provoquent des douleurs dans la région. La bonne nouvelle, c’est qu’ils ont naturellement tendance à s’atténuer après les trois premiers mois de la vie. Mais pour atténuer la douleur, il existe plusieurs façons de prendre soin de votre nouveau-né pour soulager les coliques :

  • Prenez le bébé sur vos genoux (vous pouvez essayer le contact direct entre le ventre du bébé et celui de la mère).
  • Enveloppez le bébé dans une couverture.
  • Fléchissez les cuisses du bébé sur son ventre.
  • Effectuez des massages circulaires sur le ventre.
  • Donnez-lui un bain chaud ou appliquez des compresses chaudes sur son ventre.
  • Réduisez les stimuli pour le bébé (évitez les endroits bruyants ou bondés).
  • Essayez de trouver un environnement calme ; si vous le souhaitez, vous pouvez diffuser une musique d’ambiance douce.
  • Essayez d’établir une routine pour le bain, le sommeil, la marche et les autres activités.

Le principal symptôme des coliques chez un nouveau-né est des pleurs inconsolables. Mais pour que la colique soit confirmée, vous devez exclure d’autres facteurs susceptibles de provoquer un malaise chez le petit. Le froid, la chaleur, le changement de couches et la faim en font partie.

Lorsque les pleurs ne disparaissent pas après avoir « résolu » les autres demandes, c’est un signe que la cause pourrait être la colique. Si cette situation persiste, il convient de consulter le pédiatre pour une évaluation plus approfondie de l’enfant. Et quoi qu’il en soit, l’idéal est de suivre les recommandations du pédiatre, qui sait ce qui est le mieux pour la santé de votre bébé.

Rendez-vous avec la puériculture

En plus des soins prodigués à votre nouveau-né, il convient également d’effectuer des soins de puériculture. Il est essentiel d’évaluer la croissance et le développement du bébé. C’est aussi le moment de poser des questions et de recevoir des conseils sur la santé de votre enfant.

Les consultations pour les enfants qui n’ont pas été classés comme étant à haut risque devraient avoir lieu :

  • le cinquième jour de vie
  • tous les mois jusqu’à l’âge de 6 mois
  • tous les trois mois de 6 mois à 18 mois ;
  • Essayez de rendre l’environnement de votre enfant plus sain

Surtout en cette période de pandémie, il est important de fournir un environnement sain au bébé. C’est pourquoi il est essentiel de prêter attention à certains facteurs.

Si vous vous sentez à l’aise pour recevoir des visiteurs, veillez à ce que chacun se lave les mains immédiatement avant de toucher le bébé. La même règle s’applique aux parents. Mais n’oubliez pas que les médecins déconseillent les visites pendant les 30 premiers jours de vie. Veillez à ce que les visiteurs ne présentent pas de symptômes de grippe ou de Covid-19 et que les visites soient de courte durée, environ 15 minutes. Évitez d’emmener votre bébé dans des endroits bondés et bruyants. Pendant les premiers mois, la tranquillité est essentielle au développement de l’enfant. Évitez que votre bébé soit en contact avec la fumée, qu’il s’agisse de cigarettes ou d’autres polluants. Laissez les fenêtres ouvertes pour aérer la maison. Evitez d’utiliser des produits d’entretien fortement parfumés.

Comment stimuler le développement de bébé ?

Parler et jouer avec votre bébé dès sa naissance est un excellent moyen de stimuler son développement. Il est également intéressant de suivre les étapes de son développement et de noter chaque fois qu’il montre de nouvelles capacités – comme sourire, babiller et s’asseoir. Si vous remarquez des signes indiquant que ce développement n’est pas approprié, nous vous recommandons d’en parler à votre pédiatre. Seul un pédiatre peut guider et rassurer les parents.

Il existe de nombreuses façons d’encourager les enfants à se développer. Utilisez l’affection, l’attention et un langage chaleureux lors de ces interactions. Avec des soins appropriés, votre nouveau-né se sentira protégé et prêt pour chaque nouvelle étape.

Plan du site