Quelles peuvent être les causes des maux de ventre pendant la grossesse ?

Publié le : 14 novembre 20239 mins de lecture

Le mal de ventre de la grossesse peut être causé par l’expansion de l’utérus, la constipation ou les gaz, et peut être soulagé par une alimentation équilibrée, de l’exercice ou des tisanes. Cependant, il peut également indiquer des situations plus graves, telles qu’une grossesse extra-utérine, un décollement du placenta, une pré-éclampsie ou même une fausse couche. Dans ces cas, la douleur s’accompagne généralement de saignements, de gonflements ou de pertes vaginales. Quelle que soit la cause, lorsque la douleur est très intense, qu’elle ne s’atténue pas ou qu’elle s’accompagne d’autres symptômes, il est conseillé de se rendre à l’hôpital ou de consulter l’obstétricien, afin d’identifier la cause exacte et de mettre en place le traitement le plus approprié.

1er trimestre de la grossesse

Les principales causes de douleurs abdominales au cours du premier trimestre de la grossesse, qui correspond à la période allant de 1 à 12 semaines de gestation, sont les suivantes :

Infection urinaire

L’infection urinaire est un problème très courant de la grossesse et se produit plus fréquemment au début de la gestation. Elle se manifeste par l’apparition de douleurs dans le bas de l’abdomen, de brûlures et de difficultés à uriner, d’un besoin urgent d’uriner même si l’on a peu d’urine, de fièvre et de nausées. Que faire : Il est recommandé d’aller chez le médecin pour faire une analyse d’urine afin de confirmer l’infection urinaire et de commencer le traitement avec des antibiotiques, du repos et de la prise de liquide.

Grossesse extra-utérine

La grossesse extra-utérine est due à la croissance du fœtus en dehors de l’utérus. Elle se produit le plus souvent dans les trompes de Fallope et peut donc survenir jusqu’à 10 semaines de gestation. La grossesse extra-utérine s’accompagne généralement d’autres symptômes, tels que des douleurs abdominales intenses d’un seul côté du ventre et qui s’aggravent lors des mouvements, des saignements vaginaux, des douleurs lors des contacts intimes, des vertiges, des nausées ou des vomissements. Que faire : en cas de suspicion de grossesse extra-utérine, rendez-vous immédiatement aux urgences pour confirmer le diagnostic et commencer le traitement adéquat, qui consiste généralement en une intervention chirurgicale visant à retirer l’embryon.

Avortement spontané

La fausse couche est une situation d’urgence qui se produit plus souvent avant 20 semaines et peut être remarquée par des douleurs abdominales au pied du ventre, des saignements vaginaux ou une perte de liquide par le vagin, la sortie de caillots ou de tissus, et des maux de tête. Consultez la liste complète des symptômes de l’avortement. Que faire : il est recommandé de se rendre immédiatement à l’hôpital pour passer une échographie afin de vérifier les battements du cœur du bébé et de confirmer le diagnostic. Lorsque le bébé est sans vie, il faut procéder à un curetage ou à une intervention chirurgicale pour le retirer, mais lorsque le bébé est encore vivant, des traitements peuvent être effectués pour le sauver.

2ème trimestre de la grossesse

Les douleurs du 2ème trimestre de la grossesse, qui correspondent à la période allant de 13 à 24 semaines, sont généralement causées par des problèmes tels que :

Pré-éclampsie

La pré-éclampsie est une augmentation soudaine de la pression artérielle pendant la grossesse, qui est difficile à traiter et peut présenter un risque pour la femme et le bébé. Les principaux signes et symptômes de la pré-éclampsie sont une douleur dans la partie supérieure droite de l’abdomen, des nausées, des maux de tête, un gonflement des mains, des jambes et du visage, ainsi qu’une vision floue. Que faire : il est recommandé de se rendre chez l’obstétricien dès que possible pour évaluer la tension artérielle et commencer le traitement par une hospitalisation, car il s’agit d’une situation grave qui met en danger la vie de la mère et de l’enfant. Voyez à quoi devrait ressembler le traitement de la pré-éclampsie.

Décollement du placenta

Le décollement du placenta est un problème grave de la grossesse qui peut se développer après 20 semaines et peut provoquer un accouchement prématuré ou une fausse couche en fonction des semaines de gestation. Cette situation génère des symptômes tels que de fortes douleurs abdominales, des saignements vaginaux, des contractions et des douleurs dans le bas du dos. Ce qu’il faut faire : se rendre immédiatement à l’hôpital pour évaluer le rythme cardiaque du bébé et procéder au traitement, qui peut se faire à l’aide de médicaments pour prévenir les contractions utérines et de repos. Dans les cas les plus graves, le bébé peut être mis au monde avant la date prévue, si nécessaire. Découvrez ce qui peut être fait pour traiter le décollement du placenta.

Entraîner les contractions

Les contractions de Braxton Hicks sont les contractions d’entraînement qui surviennent généralement après 20 semaines et durent moins de 60 secondes, bien qu’elles puissent se produire plusieurs fois par jour et provoquer une légère douleur abdominale. À ce moment-là, le ventre devient momentanément dur, ce qui ne provoque pas toujours de douleurs abdominales. Mais dans certains cas, il peut y avoir une douleur dans le vagin ou au pied du ventre, qui dure quelques secondes et disparaît ensuite. Que faire : Il est important à ce moment-là d’essayer de rester calme, de se reposer et de changer de position, en se couchant sur le côté et en plaçant un oreiller sous le ventre ou entre les jambes pour se sentir plus à l’aise.

3ème trimestre de la grossesse

Les principales causes de douleurs abdominales au 3ème trimestre de la grossesse, qui correspond à la période allant de 25 à 41 semaines, sont :

Les brûlures d’estomac et les gaz

La constipation est plus fréquente en fin de grossesse en raison de l’effet des hormones et de la pression de l’utérus sur l’intestin, qui diminue son fonctionnement, facilitant le développement de la constipation et l’apparition de gaz. Tant la constipation que les gaz entraînent l’apparition d’une gêne ou d’une douleur abdominale du côté gauche et de crampes, le ventre pouvant d’ailleurs être plus dur dans cette zone de douleur. Renseignez-vous sur les autres causes de crampes pendant la grossesse. Que faire : mangez des aliments riches en fibres, comme le germe de blé, les légumes, les céréales, la pastèque, la papaye, la laitue et les flocons d’avoine, buvez environ 2 litres d’eau par jour et faites des exercices physiques légers, comme des promenades de 30 minutes, au moins 3 fois par semaine. Il est recommandé de consulter un médecin si la douleur ne s’atténue pas le jour même, si vous ne faites pas caca 2 jours de suite ou si d’autres symptômes tels que la fièvre ou l’augmentation de la douleur apparaissent.

Douleur au niveau du ligament rond

La douleur du ligament rond survient en raison d’un étirement excessif du ligament qui relie l’utérus à la région pelvienne, dû à la croissance du ventre, entraînant l’apparition d’une douleur dans le bas-ventre qui s’étend jusqu’à l’aine et ne dure que quelques secondes. Que faire : Asseyez-vous, essayez de vous détendre et, si cela vous aide, changez de position pour soulager la pression exercée sur le ligament rond. Vous pouvez également plier vos genoux sous votre abdomen ou vous allonger sur le côté en plaçant un oreiller sous votre ventre et un autre entre vos jambes.

L’accouchement

Le travail est la principale cause de douleurs abdominales en fin de grossesse et se caractérise par des douleurs abdominales, des crampes, une augmentation des pertes vaginales, des pertes gélatineuses, des saignements vaginaux et des contractions utérines à intervalles réguliers. Découvrez les 3 principaux signes de l’accouchement Que faire : allez à l’hôpital pour évaluer si vous êtes vraiment en train d’accoucher, car ces douleurs peuvent devenir régulières pendant quelques heures, mais peuvent disparaître complètement pendant la nuit, par exemple, et réapparaître le lendemain avec les mêmes caractéristiques. Dans la mesure du possible, il est indiqué d’appeler votre médecin pour qu’il vous confirme qu’il s’agit bien d’un accouchement et qu’il vous indique quand vous devez vous rendre à l’hôpital.

Plan du site