Vapoter en étant enceinte : est-ce dangereux ?

Publié le : 18 avril 20235 mins de lecture

Conscientes des dangers du tabagisme pendant la grossesse, de nombreuses femmes ne renoncent toujours pas à la cigarette. Elles continuent alors à fumer ouvertement ou en cachette. D’autres ont décidé de passer à la cigarette électronique pendant la grossesse. On peut alors se demander si le vapotage est vraiment sans danger pour la santé du fœtus et de la mère. Les réponses se trouvent ci-dessous.

Quels sont les risques du tabagisme pour les femmes enceintes ?

Selon Santé Publique France, la moitié des femmes enceintes ont des difficultés à arrêter de fumer pendant leur grossesse. S’il est un point dont tout le monde, y compris la communauté scientifique et les pouvoirs publics, est conscient, c’est bien celui des méfaits du tabac sur la santé. La fumée du tabac libère du monoxyde de carbone, des fibres, des particules fines et d’autres composants cancérigènes qui sont difficilement compatibles avec la grossesse. Les maladies et les dangers pour la mère et l’enfant sont nombreux : fausse couche, malformation, naissance prématurée, difficulté de cicatrisation, retard de croissance du fœtus, diminution de la lactation, etc. Ces risques sont bien connus et avant de parler des alternatives au vapotage ou à la nicotine, il va de soi qu’il est préférable de ne pas fumer. De nombreuses femmes enceintes commencent leur processus de sevrage tabagique avant l’accouchement (par le vapotage ou d’autres méthodes), afin de ne pas créer le stress de l’arrêt pendant la grossesse. Malgré tous ces avertissements, certaines femmes restent très dépendantes du tabac pendant la grossesse. C’est alors qu’est née l’idée de se tourner vers d’autres alternatives au tabac comme la cigarette électronique femme enceinte.

La cigarette électronique pendant la grossesse est-elle dangereuse ?

Nous ne réagissons pas tous de la même manière aux différents effets de la vape et du tabac. Par conséquent, afin de ne pas avoir de risques avec la santé du bébé, n’utilisez pas la vape, le temps que vous soyez enceinte, comme ne pas fumer pendant la grossesse. Il est également déconseillé de manger du poisson ou de la viande crue pendant la grossesse. Toutes ces recommandations sont un ordre préventif pour maximiser la santé des nourrissons. Mais chaque femme enceinte est un cas particulier. 

Cependant, le vapotage n’est pas dangereux pendant la grossesse. Une étude publiée dans l’American Journal of Obstetrics and Gynecology a révélé que l’utilisation de la cigarette électronique par les femmes enceintes n’entraînait pas de naissance prématurée ou de poids de naissance inférieur. Les résultats obtenus entre les femmes et les non-fumeuses étaient identiques. La vapeur ne présente aucun risque majeur pour votre bébé. Et l’utilisation d’un vaporisateur personnel est préférable au fait de fumer une cigarette pour garder votre enfant en bonne santé.

L’avis des scientifiques !

Il est vrai qu’en plus de la nicotine, l’e-liquide contient deux autres composés : le propylène glycol et la glycérine végétale. Ces composés pénètrent dans le sang du bébé, mais ils sont beaucoup moins dangereux que les milliers de substances nocives. En revanche, en vapotant, la nicotine qui vous rend dépendant va certes pénétrer dans le sang de votre enfant, mais la quantité qui passe n’est et ne sera jamais supérieure à celle qu’il recevrait si vous continuiez à fumer, même si vous réduisiez votre consommation.

L’association Tabac et Liberté, qui regroupe de nombreux professionnels de santé spécialistes du tabac, a classé les usages par ordre de risque :

  • Il est préférable de ne pas fumer ou de vapoter.
  • S’il est impossible d’arrêter : vapoter sans nicotine.
  • Si le vapotage sans nicotine semble compliqué : vapotage avec.
  • Le pire est de fumer, même si ce n’est que quelques cigarettes par jour.

Il est préférable de ne rien consommer. Les femmes enceintes peuvent vapoter à condition de ne pas utiliser le plus possible de e-liquide à base de nicotine. Avant de choisir un vapoteur, il est recommandé, voire obligatoire pour les femmes enceintes, de consulter un spécialiste pour être conseillé et orienté.

 

 

 

Plan du site