Comment calculer la période de fertilité?

calculer sa période d'ovulation

Publié le : 21 avril 20239 mins de lecture

Cela peut sembler évident et simple, mais savoir quand survient la période de fertilité reste un dilemme pour de nombreuses femmes – aussi bien pour celles qui souhaitent tomber enceintes le plus rapidement possible que pour celles qui veulent éviter d’avoir un bébé pour le moment. D’autres femmes savent même, plus ou moins, comment calculer le moment de leur période de fertilité, mais n’y connaissent pas grand-chose. Que signifie, en fait, ce terme ? La femme a-t-elle habituellement des symptômes pendant sa période de fécondité ? Ces questions et d’autres seront clarifiées ci-dessous.

Qu’est-ce que la période de fertilité ?

La période fertile est le moment du cycle menstruel où la fécondation de l’ovule par le spermatozoïde devient plus probable et, par conséquent, la grossesse. La période fertile est de ce fait le moment où une femme a le plus de chances de tomber enceinte, puisque l’ovulation se produit, lorsque l’ovaire libère un ou plusieurs ovules à féconder.

Comment calculer la période de fertilité ?

Les menstruations surviennent généralement après deux jours d’un petit saignement. C’est à partir de la menstruation qu’il faut compter le cycle menstruel. Dans un cycle d’une durée moyenne de 28 jours, la femme peut calculer sa période de fertilité à partir de la date la plus probable de l’ovulation, qui se situe au 14e jour du cycle.

Il convient de noter que, lors de l’ovulation, l’ovule descend dans les trompes de Fallope et est disponible pour les spermatozoïdes. Mais il faut tenir compte du fait que le corps n’est pas une « machine », c’est-à-dire que, de la même manière que toutes les femmes n’ont pas un cycle menstruel régulier (avec la même durée tous les mois), la période de fertilité ne peut pas se produire seulement un jour. Ainsi, la femme et son partenaire doivent toujours être attentifs en fonction de leur intention. Si le désir est de tomber enceinte, la période idéale pour avoir des rapports sexuels est de 3 jours avant à 3 jours après le jour prévu de l’ovulation.

Toutefois, si le désir est d’éviter une grossesse, il faut faire attention, car même si le rapport sexuel a lieu un ou deux jours avant la période de fécondité, le sperme peut encore avoir du souffle pour remplir sa mission. En effet, les spermatozoïdes peuvent survivre jusqu’à 72 heures après un rapport sexuel.

Conseil : utilisez le tableau des conseils pour les femmes pour calculer facilement votre période de fertilité et planifier en fonction de vos objectifs. Il convient de rappeler que le tableau commence au 1er jour du cycle menstruel, c’est-à-dire au premier jour des menstruations. La femme peut tomber enceinte à n’importe quel moment du cycle s’il est très irrégulier, cependant, le plus probable est pendant la période fertile, qui se situe généralement entre le 12e et le 16e jour du cycle. Si les règles sont régulières et qu’il y a un retard constaté, les femmes peuvent faire un test de grossesse qui permettra une réponse rapide.

Cycles menstruels régulés x cycles menstruels non régulés

Comme on le voit, dans le cas des femmes qui ont un cycle menstruel régulé, le calcul de la période fertile n’est pas une tâche difficile. Toutefois, pour les femmes dont le cycle menstruel est irrégulier, le calcul de la période de fécondité est un défi. Chez les femmes dont le cycle menstruel est irrégulier, il n’est pas possible de déterminer le jour le plus probable de l’ovulation et, par conséquent, le calcul de la période de fécondité devient une tâche difficile.

Calendrier des règles

Le calendrier des règles est l’une des méthodes les plus simples pour déterminer la période de fertilité. Il consiste à compter le nombre de jours entre chaque cycle menstruel et à repérer la période de ovulation, qui se situe environ 14 jours avant le début des prochaines règles. Il convient toutefois de noter que le fait de ne pas avoir un cycle menstruel de 28 jours ne signifie en aucun cas que quelque chose ne va pas dans le corps de la femme. Chaque organisme fonctionne d’une manière différente. L’important est de consulter régulièrement un gynécologue qui vous guidera, entre autres, sur les soins qu’un couple peut prendre pour éviter une grossesse, ainsi que sur ce que vous pouvez faire pour essayer de tomber enceinte, si vous le souhaitez.

Symptômes pendant la période de fécondité

Il s’agit d’un autre doute courant qui se pose généralement : la femme ressent-elle quelque chose d’étrange pendant sa période de fertilité ?

Certains symptômes liés à cette période peuvent se produire :

  • Une légère augmentation de la température corporelle basale peut se produire ;
  • La glaire cervicale peut devenir plus fluide et perceptible ;
  • Une discrète douleur pelvienne peut survenir en raison de l’ovulation.

Conseils pour celles qui souhaitent être enceintes

Lorsqu’un couple décide qu’il veut tomber enceinte, il est difficile de calmer les attentes ! Cependant, il est important que les femmes sachent que l’anxiété peut entraver ce processus !

En effet, il convient de noter que l’hypothalamus (zone du cerveau) est celui qui régule le cycle menstruel, mais qu’il est également lié au système limbique, qui est précisément à l’origine des émotions et les contrôle. C’est-à-dire que si l’émotion n’est pas régulée, elle dérégule le stimulus de l’ovulation, et sans une ovulation correcte, la femme ne tombe pas enceinte.

Quels sont les jours où la femme peut tomber enceinte ?

Le couple qui souhaite tomber enceinte doit avoir des rapports sexuels à des dates stratégiques : la période idéale se situe autour de l’ovulation (3 jours avant à 3 jours après). Dans le passé, on pensait que certaines positions pendant les rapports sexuels pouvaient aider une femme à tomber enceinte plus rapidement. Cependant, de nos jours, les médecins ne recommandent pas de position spécifique. Ceci est à la discrétion du couple, qui peut avoir ou non ses convictions.

Une alimentation saine, avec beaucoup de fruits et de légumes, est également importante dans la vie de la femme qui veut tomber enceinte. Dans le cas des femmes obèses, une perte de poids peut être d’une grande aide. Par conséquent, il est toujours recommandé de consommer des aliments peu gras et peu caloriques. Un nutritionniste peut également être un bon allié dans cette période.

Fille ou garçon

En laissant de côté toute forme de superstition, la question se pose : existe-t-il vraiment des directives médicales qui peuvent aider le couple à avoir un bébé du sexe désiré ?

Tout d’abord, il est nécessaire de comprendre comment le sexe d’un bébé est défini : il sera déterminé par le spermatozoïde qui féconde l’ovule.

La femme ne produit que l’ovule avec le chromosome x, tandis que l’homme produit les spermatozoïdes x et y. Ainsi, lorsque l’ovule est fécondé par un spermatozoïde X, il donne naissance à une fille ; lorsqu’il est fécondé par un spermatozoïde Y, il donne naissance à un garçon.

Dans le cadre de cette idée, il existe des mesures qui peuvent aider le couple à concevoir un bébé d’un certain sexe. Toutefois, il convient de noter qu’elles ne fonctionnent pas toujours.

Pour tomber enceinte d’une fille, les facteurs suivants sont importants :

  • Régimes riches en calcium et en magnésium : lait, fromage, haricots blancs et céréales ;
  • Rapports sexuels deux ou trois jours avant l’ovulation ;
  • pH vaginal acide.

Pour les couples qui souhaitent avoir un garçon, les facteurs suivants sont importants :

  • Régimes riches en potassium et en sodium : régime riche en viande et en poisson ;
  • Rapports sexuels à l’approche de l’ovulation ou même après ;
  • pH vaginal alcalin.

Vous savez maintenant tout sur la période de fécondité et vous avez également de bons conseils pour tomber enceinte le plus rapidement possible ! Si tel est votre désir, pensez à en parler à votre médecin, il est très important qu’il connaisse dès le départ le désir du couple d’avoir un bébé.

Plan du site